Le Club

Un peu d'histoire...

 

 


Le club est alors dirigé par un éleveur de renom, Michel Rivaillon, dont l’affixe des Tannières a produit de nombreux champions, que l’on retrouve chez les aieux des nos BSG actuels.
L’accent est mis à la fois sur le standard et le travail. Le BSG étant un chien élégant et efficace sur le terrain, ainsi qu’en témoignent les résultats des expositions et fields de l’époque, ses effectifs se développent.
En 1966, c’est René Laporte (affixe de la Vallée d’Andaine), qui devient président du club et ce jusqu’en juillet 1981, date de son décès. Sous son mandat, l’accent est mis sur le Travail, mais le club a doucement sombré dans l’oubli puisqu’il ne compte plus que 23 membres à son décès. En avril, une réunion eut lieu à Châteauroux, à laquelle participèrent quatre grands juges de Saint Germain. Un dossier d’une cinquantaine de plaintes fut adressé à la SCC, pour demander la dissolution du club en place. Après le décès du président Laporte, la SCC conseilla aux deux parties de s’entendre pour reformer et relancer le club; ce qui fut fait en novembre de la même année au cours d’une assemblée générale extraordinaire.
Yves Lelong prit la direction du club, qu’il conserva jusqu’en 1986, date à laquelle, pour raisons de santé, il céda la place à Maurice Hermel, juge. Les naissances avaient presque doublé en 1992, ce qui était un facteur d’espoir pour cette belle race française. Mais une dizaine d’années plus tard, le club s’était de nouveau assoupi : plus de T.A.N., pas de liste de reproducteurs, pas de suivi des naissances et confirmations, pas de promotion de la race auprès des chasseurs,...

Il faut attendre les élections de 2001 pour qu'une nouvelle équipe apparaisse. Ce changement de direction a entrainé un nouveau départ pour le club dans lapromotion de la race sur le terrain : organisation de la première nationale d'élevage de l'histoire du Saint Germain en juin 2002 dans le cadre du Country Show, au haras de Jardy. Une première qui a rassemble 83 chiens. Du jamais vu au Saint Germain !
Les efforts ont permis aussi un retour remarqué sur le terrain. Le club organise des fields de printemps, été et automne, ainsi que des interclubs. Par ailleurs, plusieurs TAN sont proposés par l'association ainsi qu'en partenariat avec d'autres clubs de race. Des épreuves d'entrainement sont aussi possibles pour permettre aux amateurs de se familiariser avec la conduite en field. Enfin, des spéciales de race, régionales d'élevage et Nationale d'élevage (tous les deux ans) rassemblent également les Saint Germain, qui à la ville comme aux champs ne passent jamais inaperçus.

precedente

 

suivante